Mon p’tit bilan annuel vidéoludique

By neocalimero, 1 janvier 2011 16:41

ban-3615-my-life

Encore une année qui se termine et qui fut riche en jeux de qualité, et comme toujours trop de jeux et pas assez de temps à leur consacrer. Cela explique pourquoi on trouve sur certaines de mes étagères pas mal de titres encore sous film plastique et c’est une énorme frustration pour un joueur. Il est loin le temps où adolescent je pouvais consacrer autant de temps que je le souhaitais au Jeu Vidéo, mais je ne regrette aucunement le passage à l’âge adulte et aux responsabilités/priorités, aussi forte soit ma passion pour le Jeu Vidéo. Bref, voici un petit bilan non exhaustif des jeux m’ayant marqué durant 2010. Wink

God of War III: certainement ma plus grosse claque visuelle, du bon gros “Bigger, Louder, Faster”, le fantasme de bon nombre de réalisateurs de films espérant un jour effleurer la démesure de la mise en scène de ce jeu. Et dire que 1 mois avant sa sortie cette suite ne m’intéressait pas plus que ça (même si j’avais adoré les 2 épisodes sur PlayStation 2) car j’avais été moyennement emballé par les trailers de l’E3. J’en attendais même plus d’Heavy Rain qui m’a finalement vraiment déçu, même si ce sont 2 genres de jeu très différents. God of War III m’a finalement épuisé par son rythme effréné et sa violence extrême non stop. Un jeu presque parfait mais indispensable pour tout possesseur de PlayStation 3.

Limbo: je l’ai découvert quelques jours avant sa sortie pour finalement suivre quotidiennement le compte à rebours jusqu’à sa disponibilité. Et une fois le jeu lancé, le résultat fut au-delà de mes espérances. Une ambiance visuelle et sonore extraordinairement réussie bien que glauque, malsaine et stressante. Un jeu pourtant beau et onirique qui propose au joueur de se questionner sur le devenir du personnage que l’on incarne et sur l’univers qui l’entoure. Un jeu bourré de qualités, aussi original que l’était Braid.

Demon’s Souls: tout d’abord, je préfère vous prévenir qu’il y a de fortes chances que je ne finisse jamais ce jeu et pourtant, dieu sait que je l’apprécie. Mais quelle difficulté! Demon’s Souls aurait pu être sous-titré “Die & Retry”, jeu médiéval fantastique à l’atmosphère pesante et stressante car lorsque que vous mourrez, vous devez recommencer le niveau depuis le début et vous perdez toutes les âmes récoltées avant votre mort. Il faut donc en permanence éviter des chausses trappes mortels bien dissimulés, faire preuve de stratégie face à des ennemis roublards et des boss terrifiants et sans pitié, et tout cela dans la crainte de se faire tuer et de devoir tout recommencer à zéro. Une difficulté d’un autre âge, un gameplay jamais permissif mais un jeu vraiment addictif. Casual gamers, passez votre chemin.

Machinarium: non le point’n click n’est pas mort, il prend même un nouvel envol avec ce superbe Machinarium renouvelant le genre grâce à une incroyable réalisation technique.  Je profite d’ailleurs de l’occasion pour remercier Bababaloo de m’avoir fait découvrir cet excellent Machinarium, livre d’illustrations interactif dans lequel se mêlent humour et émotions, un jeu magnifique mais au scénario bien pensé poussant le joueur à réfléchir pas seulement sur la résolution des énigmes, mais aussi sur le futur du petit robot que l’on contrôle. Un titre qui mériterait d’être disponible sur le PS Store et Xbox Live Arcade pour ne pas se limiter aux joueurs PC et Mac.

Red Dead Redemption: après God of War III, deuxième grosse claque visuelle, peut-être même encore plus impressionnante car le jeu de Rockstar reproduit dans un jeu vidéo ce qu’il y a de plus difficile à reproduire: la réalité d’un monde ayant existé, grouillante de vie humaine et animale, mimétisme géographique, sonore et météorologique flirtant avec le photo-réalisme. Pour vous dire, je n’ai pas encore fini ce jeu pourtant sorti il y a 7 mois, pour la simple raison qu’à chaque fois que j’y joue je passe mon temps à me balader, à faire deux ou trois petites quêtes annexes et à me laisser embringuer dans les différents évènements aléatoires. Un jeu indispensable pour tout joueur qui se respecte, qu’il soit fan de western ou pas.

Castlevania – The Dracula X Chronicles: alors oui ce jeu est sorti il y a 2 ans, mais cette année je lui ai encore consacré tellement de temps que je ne pouvais l’ignorer. Cette compilation regroupant Symphony of The Night ainsi que l’épisode Chi no Rondo original et son remake 2.5D est une vraie drogue pour moi. Je suis vraiment fan de son gameplay archaïque mais pourtant bien calibré, de l’univers de Castlevania et de sa géniale bande son en partie due à Michiru Yamane. Une excellente compilation qui a parfaitement trouvé sa place sur PlayStation Portable.

Alan Wake: je l’ai vraiment attendu ce jeu, comme tout le monde pendant 5 ans. Et puis à quelques mois de sa sortie mon intérêt pour lui commença à s’émousser, les vidéos du jeu circulant sur le Net présentant un titre assez banal sur bien des points, une arlésienne s’annonçant bien décevante. Et puis Alan Wake est finalement sorti et j’ai bien évidemment craqué en me le procurant; dès les premières minutes et malgré une réalisation technique un peu dépassée, les très grandes qualités d’écriture de l’histoire et la mise en scène m’ont fait oublier les quelques points négatifs du jeu. Jamais un jeu ne m’avait fait éprouver des sensations similaires à celles vécues en lisant Stephen King ou en regardant l’Antre de la Folie de John Carpenter. L’accouchement d’Alan Wake fut donc long et difficile, mais l’attente fut justifiée par la richesse de son scénario. Il en reste un jeu unique avec sa propre identité au milieu de la production actuelle, une exclusivité Xbox 360 réellement indispensable.

Chrono Trigger: ce jeu fait partie des titres de mon enfance/adolescence vidéoludique pendant laquelle j’ai espéré très longtemps la localisation dans notre pays d’excellents jeux japonais ayant parfois connu la chance d’une traduction pour le marché américain. Mais le dieu des jeux vidéo restait insensible à mes prières, et plus d’une décennie s’écoula sans pouvoir constater dans les rayons français un Tobal 2, Xenosaga, Final Fantasy Tactics, Final Fantasy VI, Chrono Trigger ou autre Tengai Makyo. En grandissant l’émulation sur ordinateur permit de combler certaines frustrations, et puis certains éditeurs réalisant le manque à gagner exhumèrent pour notre plus grand plaisir certaines licences inédites en Europe. Chrono Trigger en fait partie, connaissant en plus une petite cure de jouvence, une traduction française et un portage parfaitement adapté à la console Nintendo DS. Verdict: un des meilleurs RPG jamais conçu, excellents scénario et gameplay, système de combat efficace, personnages charismatiques, profondeur de jeu. Bref un must have.

Super Mario Galaxy 2: encore un titre pour lequel je me méfiais un peu, redoutant une séquelle facile, commerciale et un peu trop rapide depuis la sortie de l’excellent premier opus. Et puis la magie et le génie créatif de Nintendo ont encore opéré. Malgré certaines similitudes avec le précédent épisode dans l’agencement de certains niveaux, chaque nouveau monde contient plus d’originalité et d’innovations que le level design d’un jeu entier de la concurrence. De plus le rendu graphique choisi par les développeurs fait de suite oublier les limitations techniques de la console et l’absence de haute définition. Une pure bombe surpassant parfois le premier Super Mario Galaxy. A essayer d’urgence.

Mother 3: je l’ai vraiment découvert grâce à mister Nintendo (c’est son pseudo et pas le célèbre éditeur) qui chroniquait sur son blog la traduction anglaise faite par des fans plus que passionnés et perfectionnistes. Je suis donc tombé sur un des meilleurs RPG jamais édité par Nintendo, un titre malheureusement méconnu du fait de n’avoir été commercialisé que sur le territoire japonais. Un jeu tantôt drôle, tantôt tragique, tantôt burlesque, tantôt dramatique, tant de qualités s’ajoutant à la richesse scénaristique et même visuelle de Mother 3. Un titre qui ne laisse pas indifférent de part son aspect enfantin et les thèmes paradoxaux qui sont abordés. A découvrir.

Heureusement pour moi cette année vidéoludique ne s’est pas limitée aux 10 titres évoqués ci-dessus puisque j’ai pu également apprécier Costume Quest, Fable 3, Earthworm Jim HD, ilomilo, Pac-Man Championship Edition DX, Monkey Island 2 Edition Spéciale: LeChuck’s Revenge, Metal Gear Solid Peace Walker, Donkey Kong Country Returns, Sam & Max sauvent le monde, Super Meat Boy, Castlevania Lords of Shadow, etc. Et puis, le rétrogaming étant cher à mon coeur j’ai à plusieurs reprises rallumé Mega Drive/Wonder Mega, Super nintendo, PC Engine et autres machines mythiques de ma collection. Quelque chose me dit que 2011 ressemblera beaucoup à 2010, une année déjà marquée par de futures bombes telles qu’Uncharted 3, L.A. Noire, The Last Guardian ou Journey. Mais également par du nouveau hardware avec la Nintendo 3DS, la PlayStation Portable 2, peut-être l’annonce de nouvelles machines à l’E3 et je l’espère du software de qualité pour Kinect histoire de rentabiliser l’accessoire.

9 Responses to “Mon p’tit bilan annuel vidéoludique”

  1. bababaloo dit :

    Une bien chouette année 2010, bien résumée. Je n’ai pas pensé à parler de Limbo mais c’est clair qu’il s’agit là d’une bonne surprise tout comme Machinarium que je suis heureux de t’avoir fait découvert. Mother 3 je l’ai fait l’année passée et ce jeu est tout simplement génial !

    Sinon pour 2011, ca sera surtout la 3DS pour moi au milieu de nombreux autres jeu comme je viens de détailler sur Bababaloo.com dans mon Wanted Games 2011.

  2. neocalimero dit :

    Je sais d’avance que je vais craquer pour la 3DS. D’ailleurs j’aimerais bien trouver le lineup français du lancement de la console pour préparer ma wishlist.

  3. bababaloo dit :

    Pareil pour le Line up Japan de mon côté. Oui depuis quelques années, impossible pour moi d’acheter une console EUR vu les nombreux titres japonais qui risquent de ne jamais traverser les frontières. En tout cas je sais déjà que la carte de crédit va flamber en février vu qu’il y aura la 3DS + quelques jeux (je me connais) pour tester tout ça tranquillement chez moi.

  4. Kenji dit :

    Argh oui, tu me rappelles que je dois me prendre ce petit Mother 3 sur GBA ! Apparemment, il est digne de mes attentes Wink
    Année de jeu bien remplie tout de même (même si tu n’as plus beaucoup de temps).
    Limbo et Machinarium me font vraiment envie !
    Par contre, wouha, tu l’apprécies ce Castlevania – The Dracula X Chronicles !! J’ai lancé un peu le jeu et fait quelques niveaux, je suis assez gêné par une certaine “rémanence” lors du déplacement du héros sur le remake 3d. C’est dommage ce rendu (mais rien de catastrophique, juste pas super confortable à l’oeil).

    “Mais le dieu des jeux vidéo restait insensible à mes prières”
    Haha, j’aime bien l’image ^_^ (et un peu le sentiment que l’on pouvait avoir, après la lecture d’un test import de Greg dans nos bon vieux magazines…Wink

  5. neocalimero dit :

    Kenji> Ah mais je suis comme toi, je ne suis vraiment pas fan du remake 3D (ou 2.5D) de Chi no Rondo, parfois même on a du mal à distinguer les ennemis ou projectiles du décors (la faute aux textures ternes). Mais cette compilation est juste indispensable grâce aux 2 épisodes débloquables dans leur version d’origine et en VF. Wink

  6. burtoniac dit :

    Machinarium est en effet excellent ^^.
    Sinon je n’ai pas eu le courage de me mettre dans Demon’s soul, je ne suis pas assez téméraire pour ce genre de jeu. Dommage je dois passer à côté d’un truc vraiment bien Frown

  7. neocalimero dit :

    burtoniac> je ne sais pas si tu rates quelque chose avec Demon’s Souls car c’est très subjectif d’un joueur à un autre, mais ce qui est sûr c’est que les 1ères heures sont très frustrantes et peuvent en décourager plus d’un. Wink

  8. Kenji dit :

    Bizarrement, au plus je joue au remake 2.5d au plus je l’apprécie !
    J’ai débloqué le Chi no Rondo original et il a juste rien à voir avec la version Console Virtuelle (purée, avec le pad SFC du Club Nintendo, c’est juste ULTIME le confort de jeu). J’ai l’impression que sur ce portage (émulation ?) psp, les sprites sont flous et les proportions de l’écran le rende minuscule. J’espérais un minimum d’optimisation !
    Enfin bref, à voir pour Symphony of the Night Wink

  9. neocalimero dit :

    Kenji> suite à tes billets sur ton blog, j’ai également investi dans Chi no Rondo sur console virtuelle, et je reconnais qu’il est plus intéressant sur grand écran que sur PSP (mais frustrant sans scanlines car sur un écran LCD). Je ne me rappelle plus, tu as aussi fait le Castlevania Rebirth?

Leave a Reply

Click to Insert Smiley

SmileBig SmileGrinLaughLOLFrownBig FrownWinkKissRazzAngelAngryReally AngryConfusedNeutralThinkingChicCoolNerdSillyDrunken RazzMad RazzEvil GrinMeanPissed OffReally PissedCurseShoutGrit TeethCryWeepSide FrownWiltSmugDisdainRoll EyesSarcasmLoserTalk to the HandShyBeat UpPainShameBeautyBlushCuteLashesKissingKiss BlowKissedHeh!SmirkSnickerGiggleIn LoveDroolEek!ShockSickSuspenseTrembleDazedHypnotizedFoot in MouthMoney MouthQuietShut MouthDOH!IDKQuestionLyingStruggleSweatStopByeGo AwayWavingTime OutCall MeOn the PhoneMeetingSecretHandshakeHigh FiveHug LeftHug RightClapDanceJumpFingers CrossedVictoryYawnSleepyPrayWorshipWaitingAlienClownCowboyCyclopsDevilDoctorFemale FighterMale FighterMohawkMusicPartyPirateSkywalkerSnowmanSoldierGhostSkeletonEatStarvingVampireZombie KillerBunnyCatCat 2ChickChickenChicken 2CowCow 2DogDog 2DuckGoatHippoKoalaLionMonkeyMonkey 2MousePandaPigPig 2SheepSheep 2ReindeerSnailTigerTurtleFemaleMaleHeartBroken HeartRoseDead RosePeaceYin YangUS FlagMoonStarSunCloudyRainThunderUmbrellaRainbowMusic NoteYesNoAirplaneCarIslandAnnouncebrbBeerDrinkLiquorCakeCoffeePizzaWatermelonBowlPlateCanMailCellPhoneCameraFilmTVClockLampSearchCoinsComputerConsolePresentSoccerCloverPumpkinBombHammerKnifeHandcuffsPillPoopCigarette

Panorama Theme by Themocracy