Posts tagged: SuperGrafx

Le point Full Set

By neocalimero, 18 mai 2013 23:37

ban-retrogaming

Il est temps pour moi de faire un point sur ma collection car après quelques années d’investigation je viens de finir de rassembler la totalité des jeux PC Engine au format HuCard, dans le jargon des collectioneurs de jeux vidéo on appelle “full set” l’ensemble des jeux d’une machine. Bien sûr, ma passion et ma collection ne se limitent pas aux ludothèques décrites dans les 4 full sets évoqués ci-dessous, mais ayant passé une nouvelle étape dans ma collectionite aigüe, j’avais besoin de partager brièvement avec vous la raison de cette improbable quête pour ces 4 consoles mythiques.

SNK Neo Geo CD: Version “low cost” des systèmes Neo Geo MVS (dédié au marché arcade) et Neo Geo AES (version domestique) remplaçant le support cartouche par le CD-rom. La ludothèque Neo Geo cartouche si indécemment onéreuse devenait enfin financièrement accessible grâce au support CD, mais en contrepartie l’instantanéité du temps d’accès des données sur PCB fut remplacée par d’interminables temps de chargement, la faute à la vitesse x1 du lecteur CD-rom choisi pour la Neo Geo CD. Il faudra attendre une 3ème version de la console commercialisée sous le nom “Neo Geo CDZ” pour légèrement améliorer les temps d’accès via un CD-rom x2. Mais ces défauts ne m’ont jamais empêché d’apprécier cette machine à sa juste valeur, me permettant à l’époque de sa commercialisation d’avoir accès à moindre coût à une ludothèque arcade démentielle (et à la maison). Là encore, le full set japonais de la Neo Geo CD était une évidence pour moi car il incluait des titres inédits pour les marchés occidentaux, pour un total d’un peu plus de 100 titres complets ou neufs (incluant éditions limitées et quelques homebrews: Last Hope, Bang 2 Busters, Treasure of The Caribbean).

SEGA Mega CD: Accessoire complémentaire (ou add-on) à la Mega Drive lui apportant un lecteur CD-rom et stockant les jeux non plus sur cartouche mais sur support CD. En toute objectivité, le Mega CD fut surtout un fantasme, une machine pleine de promesses technologiques rarement atteintes (surtout en terme de vidéo) censées contrecarrer la victorieuse Super Nintendo et son soit-disant “obsolète” support cartouche. Mais son look ravageur dans sa version Mega CD1 japonais (et je ne parle même pas de la Wonder Mega RG-M1), ses musiques en qualité CD et sa convaincante ludothèque bien qu’inégale ont eu rapidement raison de moi. Il faut dire que j’ai toujours été fan de SEGA et de la Mega Drive, à ce niveau là l’objectivité n’est plus de circonstance. Pour ce support j’ai opté pour la réalisation du full set en version japonaise, tous les titres en ma possession sont soit complets avec leur spins card/obi, soit neufs sous cellophane pour un total théorique (sans compter les doublons) de 115 jeux.

NEC Supergrafx: C’est une évolution légèrement plus puissante de la PC Engine acceptant des jeux spécifiques à cette console au format HuCard mais également toute la ludothèque PC Engine (l’inverse n’est pas possible). Son full set n’a pas été trop difficile à réaliser car suite à l’échec commercial de la console seulement 5 titres exclusifs à la Supergrafx ont été commercialisés. Cependant les cotations de titres tels que 1941: Counter Attack, Aldynes et Daimakaimura n’ont cessé de monter ces dernières années en faisant des jeux moins accessibles financièrement, surtout que je possède les 5 jeux tant en exemplaires ouverts que neufs toujours sous cellophane.

NEC PC Engine: C’est la console des superlatifs, un look génial au design avant-gardiste car la console est minuscule et à l’image de l’innovant support de stockage des jeux (le format HuCard, fine cartouche visuellement proche d’une carte de visite), les boîtiers des jeux (au format des boîtes de CD Audio peu répandus à cette époque) incroyablement tendance associés à de somptueuses jaquettes très japonaises (voire manga), une ludothèque extraordinaire incluant de très bonnes adaptations de titres Arcade, etc. Je pourrais vous faire l’éloge de la PC Engine pendant des heures. C’est aussi le souvenir d’une époque où la console était évoquée dans les magazines Tilt, Player One ou encore l’encart console de Joystick, époque où je lisais minimum 10 fois chaque article consacré à la petite console de NEC, décortiquait chaque photo de jeu… à défaut de posséder l’inaccessible machine. Bref, aujourd’hui ce temps est révolu, la boucle est bouclée et mon rêve est exaucé puisque j’ai réussi à rassembler le full set des presque 300 titres, sans compter les différentes versions, spéciales, samples, non commerciales ou même les 15 jeux exclusifs au marché américain.

Un petit cliché Instagram pris alors qu'il me manquait encore 13 titres

Je continue progressivement de recentrer ma collection, je me suis séparé de tous mes titres SEGA Master System, Intellivision, Atari 2600, bientôt Neo Geo AES, etc. Je m’évertue à conserver d’autres ludothèques rétrogaming chères à mon coeur de joueur (console et arcade), mais parfois il faut faire des choix car le manque de place se fait sentir, d’autant qu’elles doivent cohabiter avec les dernières générations de consoles portables et de salon. Prochaine étape: progressivement compléter ma collection Mega Drive sans chercher spécialement à accomplir le full set, mais qui sait… Wink

Publicité PC Engine

By neocalimero, 17 novembre 2009 20:43

ban-culture vidéoludique

Publicité Sodipeng PC-Engine

By neocalimero, 12 novembre 2009 14:13

ban-culture vidéoludique

1941: Counter Attack

By neocalimero, 9 novembre 2009 12:56

ban-retrogaming

Voila, la dernière pièce de ma collection SuperGrafx est arrivée, 1941: Counter Attack, un shmup (shoot’em up/jeu de tirs) frénétique issu de la légendaire ludothèque de cette console de NEC pour laquelle seulement 5 jeux furent développés. Un triste constat, car sur ces 5 titres 3 furent réellement exceptionnels techniquement et ludiquement (Daimakaimura, 1941 & Aldynes) face aux consoles NES, Master Sytem, PC-Engine et Megadrive (modèle japonais), seules machines concurrentes du moment car la Super Famicom et la Neo Geo ne seront commercialisées que peu après.

Bref, 1941: Counter Attack fait honneur à la réputation de la ludothèque PC-Engine, la reine des consoles en ce qui concerne les shmup de qualité proposant moult sprites à l’écran, des scrollings et animations fulgurants, des boulettes (tirs ennemis/boules de feu) par milliers, tout cela sans aucun ralentissement. Le genre de jeu parfait pour tester le self-control et la dextérité du joueur, et tout cela miniaturisé et stocké dans une hucard pas plus grande qu’une carte bancaire.

Ci-dessous une petite vidéo dépeignant le gameplay du jeu, sa qualité visuelle ne rend pas honneur au jeu mais elle a le mérite d’exister histoire de vous donner une petite idée du challenge. Wink


Pour conclure j’ai rassemblé sur la photo du dessous les 5 jeux de la ludothèque SuperGrafx (Madou Granzort, Daimakaimura, Battle Ace, Aldynes, 1941: Counter Attack) ainsi qu’un 6ème titre, Darius Plus, un des rares jeux conçus pour la PC-Engine qui, lorsqu’il est inséré dans une SuperGrafx affiche des graphismes améliorés et optimisés pour la console.

Petit point sur ma collection de hucards/turbochips

By neocalimero, 6 novembre 2009 13:52

ban-retrogaming

Tout est dans le titre, hier au soir je me suis mis à répertorier tous mes jeux hucard NEC PC-Engine, TurboGrafx 16 (la PC-Engine US) et SuperGrafx. Là j’ai vraiment réalisé que la collection commençait à prendre de l’ampleur, tout en n’intégrant pas volontairement pour l’instant les jeux sur support CD (CDrom2, Super CDrom2 et Arcade Card) et les jeux en double. Au final cela fait:

  • 92 jeux dont 4 en loose
  • 6 jeux en double en boîte (non ajoutés au total)
  • 2 jeux en double en loose (non ajoutés au total)
  • 77 jeux PC-Engine
  • 5 jeux SuperGrafx
  • 10 jeux TurboGrafx 16

Mes turbochips

Ci-dessus les jeux américains et en dessous les jeux japonais

Mes hucards

Billet d’humeur…

By neocalimero, 4 novembre 2009 18:19

ban-3615-my-life

Il me fallait trouver une catégorie d’article un peu fourre-tout me permettant d’évoquer en une seule fois des sujets à la thématique diverse, mais surtout de trucs franchement anecdotiques. Wink Donc voila, j’inaugure officiellement la catégorie “3615 my life” avec une nouvelle bannière pour identifier rapidement la catégorie (remarquez l’originalité de la bannière).

Je commence les hostilités avec fierté puisque dans la même semaine (de vacances) j’ai terminé “Brütal Legend” sur Xbox 360 et “Uncharted 2: Among Thieves” sur PS3, maintenant il me reste à les finaliser à 100% en y rejouant pour obtenir tous les succès sur “Brütal…” et au moins finir de débloquer tous les bonus (skins, armes, etc.) pour Uncharted 2.

Et puis quelques commandes rétrogaming ne concernant que des jeux PC-Engine/SuperGrafx dont 1941: Counter Attack (qui me permet de clôturer ma collection de jeux SuperGrafx), D&D Order of the Griffon (un jeu exclusif US), Magical Chase (un indispensable très rare), Gekisha Boy (véritable o.v.n.i. vidéoludique) et Star Parodia (excellent titre qui m’est offert avec 2 jeux). Grin

On peut être gamer et… bricoleur (même si c’est la dernière chose qui me procure du plaisir). La semaine dernière j’ai passé plusieurs jours avec ma femme à me détruire le dos et à solliciter des muscles de mon corps dont j’ignorais l’existence, pas en faisant ce que vous vous imaginez bande de pervers mais en montant une terrasse en bois pour profiter du beau temps (l’été prochain peut-être). Comme nous avions déjà une terrasse en béton il a fallu que je la perce pour fixer les lambourdes (les pièces de bois sur lesquelles on visse les lames de bois), je ne vous raconte pas les courbatures pendant une semaine pour un grand gaillard comme moi d’1m92. Wink

Quelques chiffres histoire de décrire mon calvaire:

  • 36 mètres carré de terrasse en bois
  • 52 lames & 19 lambourdes en bois
  • 1040 vis vissées dans les lames
  • 57 trous percés dans le béton et autant de chevilles/vis enfoncées

C’était vraiment très intéressant… non?

Allez hop, je retourne faire un peu de console. Wink

Aldynes: un shmup pour hardcore gamers

By neocalimero, 2 novembre 2009 13:04

ban-retrogaming

Arrivage ce matin du jeu SupergrafxAldynes” (voir son test), shmup (shoot’em up = jeu de tirs) indispensable pour tout fan de la PC-Engine et accessoirement possesseur de la Supergrafx (puisque ce titre lui est exclusif). Wink

Cette hucard vient compléter ma collection de titres Supergrafx (voir la photo du dessous), il ne me reste plus qu’à faire l’acquisition de “1941: Counter Attack” pour posséder tous les titres de cette console (eh oui, seuls 5 jeux exclusifs à la machine furent commercialisés suite à son échec commercial).

En bonus, voici une petite vidéo compilant l’introduction du jeu et la mise en scène de différents niveaux du jeu. Remarquez l’abondance de scrollings différentiels fulgurants pour l’époque et la finesse des graphismes 2D (une habitude dans la ludothèque PC-Engine).


Panorama Theme by Themocracy