Films du week-end

By neocalimero, 23 août 2011 19:16

ban-cinephage

Le week-end dernier fut un week-end cinéphilique ultra qualitatif fait de 3 films que je me languissais de voir, la faute à des échos très positifs du public comme de la presse cinéma. Seule déception, 3 films ne débordant pas de bonne humeur, éclats de rire et autres joyeusetés, à éviter donc si vous êtes dépressifs. Mais 3 films dans des genres différents ayant pour dénominateur commun une réelle maestria de la mise en scène, des personnages à la psychologie complexe, bien écrits, et des acteurs impeccables car impliqués.

En haut les affiches françaises, en bas les affiches américaines qui ont toujours plus la classe

“La Planète des Singes: Les Origines” est un vrai bon blockbuster (comme on en n’a pas vu depuis pas mal d’étés) où les excellents effets spéciaux servent intelligemment l’histoire, ne prennent pas le pas sur les personnages. Rupert Wyatt son réalisateur, un gars qu’il va falloir suivre de près car son précédent “The Escapist” était tout aussi réussi.


“The Killer Inside Me” de Michael Winterbottom est une vraie bonne surprise mais à déconseiller aux âmes sensibles, le film comportant plusieurs scènes de violence sur des femmes, passages dérangeants par leur longueur et leur réalisme froid mais justifiés par le propos du film: un flic à la gueule de gendre idéal pathologiquement atteint par des pulsions meurtrières, manipulateur et sans aucun remord. Vraiment tétanisant et pourvu d’une fin surprenante.


Et je finirai par le déjà culte (mais ce n’est pas usurpé) “J’ai rencontré le diable” de Kim Jee-woon. Un vigilante movie exceptionnel mêlant thriller et horreur à un rythme effréné, prenant sans cesse le spectateur au dépourvu durant près de 2h20. Sauf que là, pas de torture porn gratuit, on a affaire à un film d’auteur qui vous prend aux tripes pour vous faire partager la tristesse de son protagoniste puis basculer dans un déluge inédit de violence poisseuse. “J’ai rencontré le diable” mérite amplement son +16 ans, mais fait partie de ce tsunami coréen (Mother, Old Boy, Memories of Murder) qui donne une vraie leçon de cinéma à bon nombre de prétentieux cinéastes internationaux.


4 Responses to “Films du week-end”

  1. Bababaloo dit :

    Je note pour planète des singes et j’ai rencontré le diable vu que sur les 3 films j’ai seulement vu The Killer Inside Me et tout comme toi il m’a tétanise et réellement bouleversé. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu un film aussi dérangeant, alors quand tu promets du ciné intelligent et que tu sélectionnes les 2 autres films dans un article qui parle de The Killer Inside Me, il faut que je vois ça !

  2. Dentifritz dit :

    The Killer Inside Me c’est dans le trip Martyrs, Funny Game ou encore Irréversible au niveau des scènes de violence ? Car ce sont trois films qui m’ont vraiment choqué et je ne suis pas sûr de vouloir voir un film dans ce genre en pleine connaissance de cause Sweat

    Sinon je partage ton avis sur le cinéma Sud-Coréen, souvent excellent dans sa réalisation et son graphisme (même s’ils ont aussi fait de belles daubes comme A Tale of Two Sisters par exemple ^^)

  3. neocalimero dit :

    @ Dentifritz : Martyrs est quand même hors catégorie, et je ne comprends toujours pas où son réal voulait en venir. Pour The Killer inside me, je n’était pas au courant de ces scènes de violences avant de voir le film, du coup avec ma femme ça a été comme un coup de massue car réellement inattendu. Le malaise n’en a été que plus grand, mais les scènes restent cohérentes par rapport au propos du film et à la finalité de l’histoire (contrairement à Martyrs).

    The Killer inside me affiche une violence beaucoup moins graphique qu’Irréversible ou Martyrs, mais tout aussi choquante grâce au montage intelligent qui ne montre pas tout mais suggère habilement (et c’est aussi efficace). Les images choquantes d’un visage tuméfié sont peu nombreuses (voire furtives) mais les scènes qui les intègrent sont longues et insistent en cadrant sur le bourreau et non sur la victime. Le résultat de malaise reste cependant le même.

  4. Dentifritz dit :

    Ben Martyrs pour moi c’était juste histoire d’inventer une histoire impossible mais purement sadique, enfin c’est ce que j’ai ressenti. Donc Killer Inside Me me fait plutôt penser à Funny Games d’après ce que tu dis (celui de Michael Haneke pas le remake us bien sûr).

Leave a Reply

Click to Insert Smiley

SmileBig SmileGrinLaughLOLFrownBig FrownWinkKissRazzAngelAngryReally AngryConfusedNeutralThinkingChicCoolNerdSillyDrunken RazzMad RazzEvil GrinMeanPissed OffReally PissedCurseShoutGrit TeethCryWeepSide FrownWiltSmugDisdainRoll EyesSarcasmLoserTalk to the HandShyBeat UpPainShameBeautyBlushCuteLashesKissingKiss BlowKissedHeh!SmirkSnickerGiggleIn LoveDroolEek!ShockSickSuspenseTrembleDazedHypnotizedFoot in MouthMoney MouthQuietShut MouthDOH!IDKQuestionLyingStruggleSweatStopByeGo AwayWavingTime OutCall MeOn the PhoneMeetingSecretHandshakeHigh FiveHug LeftHug RightClapDanceJumpFingers CrossedVictoryYawnSleepyPrayWorshipWaitingAlienClownCowboyCyclopsDevilDoctorFemale FighterMale FighterMohawkMusicPartyPirateSkywalkerSnowmanSoldierGhostSkeletonEatStarvingVampireZombie KillerBunnyCatCat 2ChickChickenChicken 2CowCow 2DogDog 2DuckGoatHippoKoalaLionMonkeyMonkey 2MousePandaPigPig 2SheepSheep 2ReindeerSnailTigerTurtleFemaleMaleHeartBroken HeartRoseDead RosePeaceYin YangUS FlagMoonStarSunCloudyRainThunderUmbrellaRainbowMusic NoteYesNoAirplaneCarIslandAnnouncebrbBeerDrinkLiquorCakeCoffeePizzaWatermelonBowlPlateCanMailCellPhoneCameraFilmTVClockLampSearchCoinsComputerConsolePresentSoccerCloverPumpkinBombHammerKnifeHandcuffsPillPoopCigarette

Panorama Theme by Themocracy