Category: Achats compulsifs

Yahoo! Japan Auction: trucs & astuces

By neocalimero, 23 avril 2012 14:47

ban-gaming

Aujourd’hui je crois que de manière internationale, aucun internaute ignore l’existence d’ebay, site d’enchères (et désormais petites annonces) par excellence. On y trouve tout ou presque, mais surtout à tous les prix, de la bonne affaire au prix prohibitif proposé par des spéculateurs de tout poil qui en font leur commerce. Mais là n’est pas le sujet, les fans de jeux vidéo japonais savent qu’il y a mieux qu’ebay, un El Dorado des enchères méconnu du grand public pour qui souhaite dénicher facilement un article vidéoludique made in Japan rarement vu sur ebay (voire inconnu ou vendu 10 fois plus cher que sur un site nippon): Yahoo! Japan Auction.

Le Saint Graal pour le fan de rétrogaming japonais

Mais au-delà de la barrière de la langue et de l’écriture japonaise il faut savoir que pour enchérir sur Yahoo! Japan Auction il est primordial d’être détenteur d’une carte bancaire japonaise indispensable pour la création d’un compte Yahoo! Japan ID. Ajoutez à cela la souscription payante d’un compte “Premium” si vous souhaitez enchérir sur des articles dont le montant est supérieur à 5000,00 yens, le fait qu’il vous faille un intermédiaire au Japon pour réceptionner votre article (et vous le ré-expédier) car les vendeurs japonais n’expédient majoritairement pas leurs colis hors du Japon et que si vous ne correspondez à aucune des conditions pré-citées vous devrez avoir recours à un “deputy service” qui est une tierce personne (extérieure à Yahoo! Japan Auction) enchérissant pour vous et prenant tous les frais à sa charge. Mais le “deputy service” a un coût puisque cette personne prend une commission, de plus vous paierez tous les frais annexes et autres frais de port, ce qui au final augmente considérablement le prix final de l’enchère originale.

Exemples d'articles vidéoludiques japonais trouvables sur Yahoo! Japan Auction (parmi d'autres raretés)

Bref, dans le meilleur des cas parlez japonais et ayez un ami sympa domicilié au Japon pour qu’il enchérisse pour vous sans vous faire payer de commission et qu’il vous expédie votre colis en occident. Mais même si optez pour la solution du “deputy service”, il vous faut repérer l’article tant désiré au milieu des pages de Yahoo! Japan Auction mais surtout, repérer les catégories (toutes en kanjis & kanas) des produits convoités. C’est là que je vais tenter de vous aider en vous proposant des liens directs vers certaines catégories. Mais d’abord, même si vous ne lisez pas le japonais voici de quoi mieux déchiffrer les informations principales d’une annonce type:

Quelques informations capitales pour interpréter une annonce sur Yahoo! Japan Auction

Maintenant, parce que vous n’avez pas forcément un clavier japonais pour écrire des mots-clefs dans les champs de recherche de Yahoo! Japan Auction, ou que vous ne savez tout simplement pas lire/écrire le japonais, je vais vous proposer des liens directs vers différentes catégories ou articles précis (que je complèterai progressivement):

J’espère que ces liens sauront vous être utiles, personnellement il y a quelques années j’aurais bien aimé trouver sur internet ce genre de raccourcis pour chercher la perle rare ou tout autre article vidéoludique courant et peu cher pour un japonais (mais rare et à prix prohibitif en occident). N’hésitez pas à me faire des suggestions si vous avez une catégorie particulière à ajouter ou simplement à me conseiller, toute idée est bonne à prendre. Wink

Pour ceux qui seraient intéressés par des services intermédiaires payants pour enchérir à leur place sur Yahoo! Japan Auction, voici quelques adresses de “deputy service”:

Et puis pour conclure voici les différents types d’expédition et délais de livraison du Japon:

  • EMS: le plus cher et le plus rapide, c’est l’équivalent asiatique de Chronopost (d’ailleurs c’est Chronopost qui prend le relais à son arrivée en France)
  • AIRmail: moins cher que EMS et 5 à 15 jours de délais (ajouter 410 yens pour l’option suivi/recommandé)
  • SAL: moins cher que AIR et 10jours à 1 mois de délais (ajouter 410 yens pour l’option suivi/recommandé)
  • SEA: le moins cher et très peu cher mais 1 à 3 mois de délais

La page d'accueil de la catégorie Jeu Vidéo (Video Game/Video Gamu) de Yahoo! Japan Auction

C’est le facteur qui va être content!

By neocalimero, 21 avril 2012 15:53

ban-3615-my-life

Cette semaine a été rîche en commandes vidéoludiques avec du rétro comme du next gen, voyez plutôt: grâce aux bons plans du site Hamster Joueur (inscrivez-vous sur son Twitter @hamsterjoueur) j’ai pu trouver King of Fighters XIII (Xbox 360) + l’OST 4 CDs à 27,78€ frais de port inclus. Une vraie bonne affaire sachant qu’à sa sortie, comme chez Micromania aujourd’hui encore il était à 39,99€ sans l’OST. Bref, je ne regrette rien.

Ma fidélité aux éditions Pix’n Love et à leur boutique en ligne m’a permis de cumuler des points “avantage” (via leur Klub Kdôs) et de m’offrir gratuitement pour 840 points la version Wii de l’excellent Okami (que je possède pourtant sur PlayStation 2). Je me suis également enfin trouvé (mais pas pour une bouchée de pain cette fois) un Conker’s Bad Dur Day en version PAL sur Nintendo 64, j’ai craqué car il était complet et en parfait état. A ce jeu mythique vont s’ajouter les full kits américains des jeux Fatal Fury 3 et Real Bout Fatal Fury pour système MVS (la version arcade de la Neo Geo) que j’ai paradoxalement trouvé à des super prix sur ebay.

Et pour finir, amis joueurs et/ou mélomanes, je me suis commandé l’album “Sword & Sworcery LP – The Ballad of the Space Babies” composé par Jim Guthrie pour le jeu éponyme “Superbrothers Sword & Sworcery ep“. L’originalité de cet album (outre le fait de proposer les excellentes musiques du jeu), est qu’il est proposé en vinyl et cassette audio, supports bien vintage. Le pack intègre aussi l’album en version dématérialisée avec choix du format audio avant le téléchargement. Wink

La boîte aux lettres risque d’être un peu encombrée la semaine prochaine, en tout cas ces titres sont aussi éclectiques que leur âge est espacé (du milieu des années 90 à aujourd’hui) mais restent chacun dans leur genre d’excellents jeux. ROTFL

Quand la BD aime les jeux vidéo

By neocalimero, 6 avril 2012 18:15

ban-lectures

Après la vision du dernier numéro de l’émission “Le Débat” diffusée sur Game One et présenté notre Marcus national, je suis passé sur amazon.fr pour y dépenser quelques euros. Il faut dire que le thème de l’émission du 4 avril 2012 se focalisait sur la bande dessinée (jeu vidéo & humour, BD parodiant le jeu vidéo, place du jeu vidéo dans la culture geek, etc. ), et plus fort que le Télé Achat j’ai finalement craqué pour 2 bande-dessinées… mais qu’en fait je souhaitais m’acheter depuis un certain moment.

Il y a tout d’abord “Pedro & Co” (scénarisé par Fry et dessiné par Jul) arborant une magnifique couverture rendant hommage à la 16 bits de Sega (et du coup racole efficacement auprès des joueurs trentenaires). Et puis “Le Jeu Vidéo” (par Bastien Vivès) dont j’avais découvert le génial auteur au milieu des années 2000 sur les forums de Catsuka en pleurant de rire devant ses strips de Poungi La Racaille. Bref de la bonne lecture que j’ai hâte de recevoir pour vous rédiger un petit billet, en attendant voici 50mn d’émission consacrée à la BD et au Jeu Vidéo. Wink


Déballage d’un stick arcade Q4RAF Qanba

By neocalimero, 5 avril 2012 15:31

ban-gaming

Aujourd’hui un énooooorme colis m’a été livré par mon facteur, tellement gros que je me suis demandé si j’étais bien le bon destinataire. Ça je le dois à Mr.AZ (l’expéditeur du stick arcade Q4RAF Qanba que je lui avais commandé) qui avait protégé, rembourré, renforcé l’intérieur du colis et même doublement filmé la boîte d’origine du stick. Il va sans dire que je le remercie pour son sérieux et son professionnalisme, le paquet ayant pu résister à une attaque nucléaire. J’étais donc impatient de partager en images ce nouvel accessoire et de vous donner mes impressions jusqu’à ce que j’ouvre le colis et découvre l’écrin dans lequel était conservé le stick. Tellement agréablement surpris devant tant de finition et d’emballage luxueux à l’image des qualités vantées de l’accessoire, il était impératif que je vous expose en détails chaque étape de l’ouverture de la boîte (et même si le stick est bien plus important que son écrin). In Love

Mais que cache le très joli couvercle de cette boîte?

La boîte qui renferme le stick fait environ 47cm x 30cm pour une hauteur de 16cm, autant dire qu’elle est imposante puisqu’elle pèse dans les 4kg. Ses finitions sont superbes puisque les idéogrammes du couvercle sont imprimés d’une couleur rouge chromée qui tranche avec la blancheur de la boîte. Quand le couvercle est retiré, il faut ouvrir 2 volets dont l’intérieur de chacun laisse apparaître une illustration de combattant dans le style d’une estampe chinoise (à l’image du style graphique de la cinématique d’intro en cgi de Street Fighter IV). Une photo de la team eLivePro est même posée sur la dernière protection en mousse qui recouvre le stick et différents accessoires rangés dans des sachets en plastique (manuel d’utilisation, oreillette/micro, cache-boutons, lingette).

Ouverture de la boîte du stick

Ça y est, la bête est sortie de sa cage, presque aussi imposante que la boîte et presque aussi lourde (environ 3kg). Le fabricant Qanba prend ses clients au sérieux, les soins apportés à l’emballage de l’accessoire ne faisaient que préparer le joueur à la découverte des excellentes finitions et qualités du stick: lourd, stable, solide et dans un plastique translucide bleu du plus bel effet. L’illustration qui orne le stick (celle du joueur RF) n’est pas en reste et forcément en harmonie avec la couleur des boutons, de la boule et du corps de l’accessoire. Du bel ouvrage. Grin

Magnifique objet sorti de son écrin

En faisant le tour du stick on constate et apprécie la présence d’une poignée de transport (pour les gamers fighters itinérants), une trappe discrète située sur le côté gauche renfermant un câble USB d’environ 3 mètres, une prise casque sur le devant (forcément compatible avec l’oreillette filaire fournie dans la boîte), ainsi qu’un bouton START situé sur la tranche droite (dont l’emplacement est bien pensé puisque sur les anciens modèles il était situé à droite des 8 boutons). A noter que le dessous du stick est entièrement recouvert d’une surface feutrée surmontée de 4 solides pieds en caoutchouc anti-dérapant.

Petit tour d'horizon du stick vu de différents côtés

En plus des indispensables et traditionnels contrôles, le stick propose en haut à droite une interface très complète de commandes: un switch 2 positions permettant de basculer entre compatibilité Xbox 360 et PlayStation 3/PC (mais également Mac) plus 4 boutons distincts (Home, Turbo, Mode, Select).

Interface de configuration et paramétrages du stick

Comme je l’ai déjà évoqué plus haut, le stick est accompagné de plusieurs accessoires comme une micro/oreillette filaire (principalement destinée aux joueurs Xbox 360), une petite lingette pour nettoyer la surface de l’accessoire, de 2 cache-trous (pour peu que vous souhaitiez retirer 2 boutons) et d’un manuel d’utilisation. Bref, on en a pour son argent.

Accessoires fournis avec le stick

Pour conclure je vous rappelle que ce stick arcade est une édition limitée produite à 300 exemplaires (je possède l’exemplaire 116/300), son numéro de série étant identifié via un sticker officiel sur l’accessoire et également sur la boîte. Il est entièrement équipé de boutons et manette de marque Sanwa et est compatible avec les consoles Xbox 360/PlayStation 3, PC et même non officiellement Mac (via un petit tuto d’installation de pilotes que je vous prépare).

Photo de la team eLivePro, lignes assymétriques de la boîte et numéro de série du stick

Voila pour ce petit tour d’horizon du “QanBa Q4 RAF 3in1 Joystick (eLivePro|RF) Limited edition“, et pour ce qui est du côté fonctionnel c’est juste du pur bonheur. J’ai eu l’occasion de le tester sur plusieurs shmups et autres VS fighting games et les premiers superlatifs qui me viennent à la bouche sont confort et ergonomie. J’étais pourtant amplement satisfait de mon stick Hori Tekken 6, mais il va désormais rester en vitrine (la faute à sa dédicace de Harada Katsuhiro) car posé sur mes genoux comme sur une table je préfère la stabilité et l’ergonomie du QanBa.

Comparatif entre mes sticks QanBa Q4RAF et Hori Tekken 6

Je ne connaissais que Hori et MadCatz comme fabricants reconnus pour leur sticks arcade, mais force est de constater que les différents conseils et avis positifs que l’on m’a fait sur la qualité des produits faits par le fabricant chinois QanBa ont été confirmés après l’avoir testé personnellement sur plusieurs jeux via ce superbe stick arcade. Je vous conseille donc ses différentes itérations si vous êtes férus de VS Fighting ou autres Shmups et que vous cherchez à investir dans du bon matériel. Maintenant, impossible d’incriminer un éventuel dysfonctionnement du stick à chaque défaite, il va falloir que je trouve de nouvelles excuses. Wink

Informations au dos de la boîte du stick

Commande d’un stick arcade Q4RAF Qanba

By neocalimero, 30 mars 2012 23:35

ban-gaming

A l’image de mon pote Bababaloo, je viens de me commander un nouveau stick arcade (Q4RAF conçu par Qanba) destiné à mes consoles de salon (Xbox & PlayStation 3) pour profiter de manière optimale des titres de VS fighting (Capcom, Namco et autres SNK-Playmore) ainsi qu’aux shmups Cave sortis sur Xbox 360. Ce stick filaire est également compatible PC mais surtout Mac (je n’ai plus de PC depuis très longtemps) et va me permettre d’utiliser sur mon iMac les émulateurs Mame (Arcade) et Magic Engine (PC Engine) dans de meilleures conditions. Vous l’avez compris, sa polyvalence en terme de compatibilité est un argument de poids car je n’ose plus utiliser mon stick Hori sans fil Xbox 360 Tekken 6 depuis que je l’ai fait dédicacer par Mr Harada Katsuhiro.

QanBa Q4 RAF 3in1 Joystick (eLivePro|RF ) Limited edition

Sans vouloir paraphraser Mr.AZ, ce superbe stick arcade fait partie d’une série de 3 modèles officiels (déclinés en 3 coloris différents) de la team “eLivePro Super Street Fighter IV Arcade Edition” et représentée par les 3 joueurs japonais : RF, Kindevu et D44BAS. J’ai donc opté pour le modèle bleu, associé au joueur RF, les versions jaune canari ou rose flashy n’étant pas à mon goût. Ces 3 modèles font partie d’une série limitée, chacun produit en 300 exemplaire numérotés, soit 900 sticks arcade au total.

QanBa Q4 RAF 3in1 Joystick (eLivePro|RF ) Limited edition

Bref ce stick respire la qualité à lire les nombreux avis sur la toile (dont celui de Linanounette) sur les différentes versions officielles et/ou moddées de Qanba Q4RAF: poids, ergonomie, robustesse autant que maniabilité, etc. Je suis donc plus qu’impatient de recevoir mon exemplaire pour vous en faire un petit compte rendu. Dernière chose, pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’est “eLive“, c’est à la base un service web vidéo dédié à l’eSport, mais qui est rapidement devenu un portail communautaire pour tous les amoureux d’arcade, de jeux vidéo voire plus via des tests, live casts, retransmissions d’évènements, etc. Mais je pense qu’on vous l’expliquera mieux que moi si vous vous rendez sur ce lien.

Jouer à la ludothèque PC Engine sur sa borne d’arcade

By neocalimero, 28 mars 2012 15:41

ban-arcade

Il faut savoir que l’idée même de brancher une console (de jeu vidéo) de salon sur une borne d’arcade ne m’attirait pas particulièrement. Vous allez me dire, quel intérêt de jouer sur une borne à un portage Mega Drive d’un jeu Arcade alors qu’on peut jouer au jeu original sur PCB (qui plus est supérieur graphiquement)? enfin jusqu’à ce que je réalise qu’il était possible de jouer à la ludothèque PC Engine (HuCard et non CD) sur mes bornes, la console de NEC & Hudson faisant partie de mes consoles préférées. Du coup, cette idée trottait dans ma tête depuis quelques temps jusqu’à ce que je tombe sur le très complet tutorial/didacticiel de Smiletkidi conçu pour le site arcade-system.com, expliquant étape par étape comment réaliser l’accessoire indispensable: un PCE2JAMMA (comprenez PC Engine vers le standard JAMMA arcade).

Pouvoir jouer à la ludothèque PC Engine sur borne d'arcade (Final Soldier par exemple)

Sauf que par manque de temps, d’outils et certainement de compétences, je ne me voyais pas me lancer dans une entreprise d’électrotechnicien pour réaliser l’appareil et Smiletkidi a gentiment accepté de me le faire après lui avoir envoyé une PC engine et sa manette. Pas mal de titres PC Engine n’étant pas des portages de jeux arcade sont idéalement jouables sur un panel arcade, mais plus que tout je suis tellement amoureux de la console de NEC (qui de surcroît accueille dans sa ludothèque d’excellents portages de jeux arcade). Bref l’idée est vraiment intéressante: pouvoir jouer sur un écran cathodique 29” très confortable et éviter par gain de place de brancher débrancher une console sur une télévision cathodique supplémentaire.

Exemple de produit finalisé: PC Engine/Core Grafx connectée à un peigne JAMMA

De plus je compte bien avant le 21 décembre 2012, qui comme vous le savez est le jour de la fin du monde, clôturer mon fullset PC Engine HuCard comme en attestent les derniers arrivages des deux derniers mois. De prochaines acquisitions HuCards par lots sont déjà planifiées de manière régulière et budgettées par anticipation pour arriver à mon objectif. Je saurai vous en informer progressivement sur le blog qui je l’avoue était un peu délaissé ces derniers temps.

Mes deux derniers arrivages de jeux PC Engine HuCard

A noter que le PCE2JAMMA n’est conçu que pour un seul joueur, cela peut sembler être un point négatif mais pas pour moi, intéressé par des jeux majoritairement solo. A moi les PC Kid/Genjin et autres shmups anthologiques de la PC Engine… mais sur borne d’arcade! ROTFL Heart (soit dit en passant, vous avez dû remarquer la nouvelle bannière du blog aux couleurs de la PC Engine, sinon raffraîchissez votre page avec CTRL+F5)

Mon Toulouse Game Show 2011

By neocalimero, 9 janvier 2012 0:11

ban-3615-my-life

Généralement quand on est très jeune, on n’espère qu’une chose, devenir majeur pour pouvoir accéder à tout ce qui nous est interdit enfant (permis de conduire, cinéma, littérature, etc.) et puis à 40 ans pas mal de personnes regrettent ces années insouciantes où les semaines n’étaient rythmées que par loisirs, scolarité et potes. Pour ma part l’âge adulte est une bénédiction, car depuis pas mal d’années j’ai réalisé pas mal de rêves de gamin, des fantasmes souvent liés aux univers cinématographiques, vidéoludiques ou musicaux.

Me croirez-vous si je vous dis que c'était blindé de monde?

Bref, le dernier week-end de novembre j’étais à Toulouse pour un marathon de 48 heures dans le but de rencontrer quelques-unes de mes idoles vidéoludiques au Toulouse Game Show 2011. Je ne suis pas coutumier de ce genre de conventions, car bien que non agoraphobe j’appréhendais du haut de mes 36 ans bien tassés d’être bousculé par une foule surexcitée de jeunes (et moins jeunes) cosplayeurs et autres geeks intégristes (du genre de ceux qui philosophent sérieusement sur des détails de série que même leurs créateurs n’ont jamais réfléchi). Je n’étais pas trop loin de la vérité mais tout cet enthousiasme faisait plaisir à voir et je relativisais en me disant qu’adolescent (25 ans plus tôt) j’aurais apprécié ce genre de manifestation.

Conférence de Michel Ancel (au milieu) et Christophe Héral (à droite)

Donc même si le TGS2011 faisait la part belle au manga et à l’animation japonaise, les invités les plus prestigieux du salon étaient liés au monde du jeu vidéo. Cette affiche exceptionnelle accueillait cette année rien de moins que Yu Suzuki (Hang On, Out Run, Virtua Fighter, Shenmue), Katsuhiro Harada (Tekken, Soulcalibur), Michel Ancel (Rayman, Beyond Good & Evil) & Christophe Héral (Beyond Good & Evil, Rayman Origins). Gros dilemme donc pour choisir parmi ma collection les articles à emmener avec moi pour tenter de me les faire dédicacer… et ne pas craquer mon sac à dos pour cause de sur-poids. Oui car au final, chargé comme un mulet je me suis détruit le dos tout un week-end pour avoir en permanence sur moi stylos, 2 appareils photos, un stick arcade Tekken 6, des jaquettes de jeux vidéo et autres ouvrages vidéoludiques. Je sais ça faisait une bonne dizaine de kilos, je suis très prévoyant.

Christophe Héral (à gauche) et Michel Ancel (à droite) en pleine séance de dédicaces sur le stand de Pix'n Love

Ce week-end à Toulouse fut pour moi de vraies montagnes russes ponctuées par quelques déceptions/frustrations et d’inoubliables rencontres qui éclipsèrent après coup les mauvais souvenirs. Grosso modo samedi 26 j’ai pris la route en voiture à 6H du matin pour arriver à 10H10 au salon. Là j’ai fait 1H40 de queue pour acheter un billet par une température de 5°C. A 12H10 j’arrive enfin à rentrer dans le salon mais la foule étant tellement importante et compacte il est très difficile de progresser. Pour faire simple je décide de faire l’impasse sur le déjeuner car je réalise que pour la conférence de Michel Ancel & Christophe Héral à 13H, il y a déjà une file d’attente. En fait durant cette première journée je ne visiterai pas le salon car pour assister à 2 conférences je vais passer mon après-midi à faire la queue et entre les 2 conférences je vais malheureusement oublier celle de Katsuhiro Harada, la faute à de passionnantes discussions avec le staff des éditions Pix’n Love, Console Syndrome, et une séance de dédicaces de Michel Ancel & Christophe Héral.

La conférence de maître Yu Suzuki (à gauche de sa traductrice)

La deuxième journée fut moins éprouvante (même si la foule semblait deux fois plus importante que la veille), peut-être parce que je fus accompagné tout ce dimanche par un ami (Cyril) et quelques personnes de son entourage. De plus seule la conférence du soir rassemblant autour d’une table Yu Suzuki, Katsuhiro Harada, Michel Ancel & Christophe Héral m’intéressait, me laissant toute la journée pour flâner autour des différents stands.

Alex Pilot (à gauche), Le joueur du grenier et son acolyte (en haut à droite), Marcus (en bas)

D’ailleurs je tiens à insister sur un point : le temps peut paraître très long pour un fan qui fait la queue pendant 1H30 pour avoir une dédicace, mais j’ai été bluffé par la patience et la disponibilité du Joueur du Grenier (et son acolyte) qui a passé 48H à dédicacer sur son stand (quand il n’était pas en conférence à l’amphithéâtre). Sa file d’attente était continuellement infinie, beaucoup plus longue que pour Nerdz, Ancel, Marcus ou toute autre superstar invitée à la convention. Bref, malgré une première impression très mercantile j’avoue qu’il se dégageait une bonne humeur générale et de quoi contenter les fanboys de tout univers (science fiction, jeux vidéo, animation/manga, Arcade, cosplay, vie japonaise, etc.) via des conférences, expositions, concours et autres manifestations.

Séance de dédicaces pour Yu Suzuki (à gauche) et Katsuhiro Harada (à droite)

Ce TGS 2011 se termina pour moi (vraiment) à la fermeture du salon le dimanche soir vers 19H30, j’étais donc vraiment éreinté par ce week-end marathon et n’avais plus qu’à reprendre la route vers mon domicile pour environ 4 heures de trajet. Je suis arrivé chez moi peu avant minuit mais n’ai pu me coucher immédiatement, trop impatient de re-sortir de mon sac toutes les belles acquisitions faites sur le salon : plein de dédicaces de Michel Ancel, Yu Suzuki, Christophe Héral et Katsuhiro Harada sur leurs jeux/ouvrages respectifs… et même Nicolas Courcier & Mehdi El Kanafi (de Console Syndrome) pour Zelda: Chronique d’une saga de légende et quelques Pixmen (Sébastien Mirc & Marco). Après un petit bisou à ma femme somnolente, je me suis couché des étoiles plein les yeux oubliant que 5 heures plus tard je devrai me lever pour aller travailler.

Le stand des éditions Pix'n Love, à droite Sébastien Mirc

Juste avant de conclure ce billet par un petit récapitulatif des points positifs et négatifs de ce Toulouse Game Show 2011 (bien évidemment cela n’engage que moi), il fallait que je partage avec vous en photos quelques bricoles ramenées du TGS (photos ci-dessous). Et puis je tenais à remercier à nouveau Mehdi El Kanafi & Nicolas Courcier, Sébastien Mirc & le staff de Pix’n Love, Kenji-kun & son amie, Cyril & ses potes et bien évidemment les guest stars pour qui je me suis déplacé, Yu Suzuki, Katsuhiro Harada, Michel Ancel & Christophe Héral (qui ont vraiment joué le jeu des questions/réponses et mis le feu au TGS). Un grand merci à vous tous.

Points positifs :

  • Une convention vraiment complète et riche en invités de qualité qui ne se déroule (enfin) pas à Paris
  • Une conférence extraordinaire (passionnante et hilarante) de Michel Ancel & Christophe Héral qui ont fait le show malgré un interviewer un peu mal à l’aise aux questions pas toujours pertinentes car très cliché.
  • De très intéressantes discussions avec Julo (Gameblog), Mehdi El Kanafi (Console Syndrome), Carta (Console Syndrome), Sébastien Mirc (Pix’n Love), Kenji-kun (Shenmue Master) et son amie.
  • Table ronde avec Yu Suzuki, Katsuhiro Harada, Michel Ancel & Christophe Héral, quelques petites surprises dont un affrontement entre Yu Suzuki et Katsuhiro Harada sur Virtua Fighter 5 et Tekken 6 (Xbox 360) enchaînée avec une grosse séance de dédicaces
  • Michel Ancel mimant Yu Suzuki (et inversement) suite aux parties de billard qu’ils avaient fait dans la nuit de samedi à dimanche
  • Les délirants commentaires (sous acides) de Katsuhiro Harada à Michel Ancel et Yu Suzuki (par exemple : Katsuhiro Harada and Yoshinori Ono se déguisent en Shun Li et constatent qui est le plus ressemblant et a les plus belles jambes en collants)

Points négatifs

  • La conférence d’un Yu Suzuki désabusé, voire blasé et gêné envers son public à chaque fois que quelqu’un lui parlait de Shenmue. Même son diaporama détaillé exposant toute sa carrière a été survolé en occultant nombres de classiques dont il est le créateur. De plus 80% des questions du public étaient inappropriées, dignes de geeks intégristes ou irrespectueuses
  • Trop de visiteurs par rapport à l’espace disponible sur l’ensemble du salon
  • Des horaires de conférences inversées sans prévenir
  • Il va falloir attendre 1 an pour le prochain TGS, ça va être dur… surtout si les futurs invités “Jeux Vidéo” sont aussi mythiques

La conférence de clôture du TGS: table ronde avec Yu Suzuki, Michel Ancel, Christophe Héral et Katsuhiro Harada

Création de ma salle de jeu: les hostilités reprennent!

By neocalimero, 7 janvier 2012 0:54

ban-3615-my-life

Une autre de mes résolutions pour 2012 est d’enfin terminer ma salle de jeu. Car après de nombreux essais de déménagement de l’actuel mobilier de la pièce pour qu’elle soit le plus fonctionnel possible, agréable et esthétique, j’ai enfin trouvé mon bonheur. Pour finaliser mon petit coin de paradis vidéoludique, du moins finaliser la partie “mobilier”, j’ai trouvé (non sans mal) les dernières pièces du puzzle s’adaptant parfaitement (et au millimètre près) à l’actuel agencement de la pièce.

Ces quelques meubles me rapprochent un petit peu plus de la finalisation de ma gaming room

Il faut dire que ma salle de jeu est atypique puisqu’elle possède 6 murs dont un qui n’est ni parallèle ni perpendiculaire aux autres (je vous laisse réfléchir à ce que je viens de dire). Wink

Dès lundi je fonce à Bordeaux me ruiner chez Ikea puis Fly, 3 heures de route nécessaires pour me rapprocher de la salle de jeu idéale… ou du moins fantasmée en fonction de l’espace mis à ma disposition. In Love

Première commande de l’année

By neocalimero, 6 janvier 2012 10:13

ban-retrogaming

A peine remis du réveillon, je prends pour bonne résolution vidéoludique de garder les mêmes (résolutions) que l’année précédente: trouver plus de temps libre pour me consacrer à ma passion et faire l’acquisition de jeux dont je rêve depuis tout petit. J’ai donc débuté 2012 par une commande de 24 titres PC Engine (format HuCard) en état neuf (parfois même encore sous film plastique scellé) pour compléter ma collection personnelle dont:

24 titres HuCards emblématiques à ajouter à ma collection PC Engine

Autant de jeux auxquels j’ai rêvé de jouer ou que j’ai souhaité racheter après les avoir vendu dans ma jeunesse (ce qu’on peut être bête parfois). Dans tous les cas, je suis bien décidé, tout comme pour la Neo Geo CD à me constituer le full set PC Engine HuCard. N’hésitez pas à cliquer sur les titres des jeux pour avoir une description détaillée.

  • BATMAN (neuf scellé)
  • BEBALL
  • BUBBLEGUM CRASH: KNIGHT SABERS 2034
  • DEAD MOON (neuf scellé)
  • DIE HARD
  • DRAGON EGG! (neuf scellé)
  • TOSHI TENSO KEIKAKU ETERNAL CITY
  • GOMOLA SPEED (neuf scellé)
  • HANII IN THE SKY
  • HANII ON THE ROAD
  • LODE RUNNER: LOST LABYRINTH
  • OPERATION WOLF
  • ORDYNE (neuf scellé)
  • POWER DRIFT
  • POWER LEAGUE (neuf scellé)
  • ROCK ON (neuf scellé)
  • SHINOBI (neuf scellé)
  • SOKOBAN WORLD (neuf scellé)
  • SPACE HARRIER
  • SUPER VOLLEY BALL
  • TRICKY(neuf scellé)
  • VALKYRIE NO DENSETSU
  • MAJIN EIYU DEN: WATARU
  • Et puis ce n’est plus un secret, je suis sur le point de recevoir une borne Taito Egret II, je souhaitais la faire équiper d’un panel 2×4 contrairement à ma Sega New Astro City qui est en 2×6. Le choix du panel 2×4 fut motivé par l’envie d’avoir enfin un positionnement de boutons adaptés à tous les jeux de combat Neo Geo (Mark of the Wolves, King of Fighters, Samurai Shodown, Last Blade, Fatal Fury). Mais le panel 2×4 pour Egret II n’étant pas évident à trouver, je me suis rabattu temporairement sur un panel 2×4 quasi neuf pour ma New Astro City.

    A moi les joies des Fighting Games Neo Geo avec un positionnement des boutons enfin adapté

    Du coup, l’Egret II sera principalement allumée pour les jeux verticaux (dont les shmups) et titres Capcom horizontaux utilisant 6 boutons car la borne a pour particularité un système de rotation simple et rapide qui ne nécessite qu’une seule personne. Quant à ma New Astro City accueillera tous les jeux horizontaux utilisant de 1 à 4 boutons. Je suis super impatient de recevoir ces commandes et voir les 2 machines allumées l’une à côté de l’autre dans ma salle de jeu. Smile

    Le Club Nintendo France se lâche

    By neocalimero, 26 décembre 2011 11:37

    ban-gaming

    Bon OK, je suis un peu à la bourre pour vous parler de ces “petits” cadeaux faits par le Club Nintendo France pour les possesseurs de 3DS (oui, il y en a plus qu’on veut bien le croire), mais il n’est pas trop tard pour les joueurs qui auraient zappé cette alléchante opportunité. Ça plus le programme “Ambassadeur Nintendo 3DS“, c’est Noël avant l’heure… ah ben non, c’était samedi dernier. Sinon, un jeu gratuit de plus à télécharger sur 3DS ça ne se refuse pas, d’autant plus que j’ai d’excellents souvenirs de ce Kid Icarus sur NES, et puis l’idée même de gagner une 3DS en édition limitée est assez alléchante non? Wink

    Panorama Theme by Themocracy