Category: 3615 my life

Ludothèque Arcade (au 01/08/12)

By neocalimero, 1 août 2012 16:45

ban-arcade

Depuis un petit moment je souhaitais faire vraiment le point sur ma ludothèque arcade tous formats confondus, de la simple PCB aux systèmes MVS, CPS2, CPS3 ou encore Atomiswave. Mine de rien, je réalise que cela fait une belle collection (assez encombrante cependant), d’autant que tous les titres MVS sont “full kit” et que beaucoup d’autres jeux sont souvent accompagnés de leur manuel et/ou artset originaux.

Pas facile de ranger toutes ces grosses PCB et carte mères

J’ai volontairement omis d’inclure dans ce listing les jeux dont je vais me débarrasser (Gals Panic II, Dragon Ball Z 2, bootlegs de Shadow Dancer, Snow Bros, Street Fighter, etc. ) mais également les PCB compilant plusieurs jeux sur la même carte (Capcom CPS2 18in1, Arcade Classics 60in1). Chaque jeu est illustré par son flyer ou marquee, en cliquant dessus vous pourrez le (re)découvrir en vidéo.

Pour les nostalgiques de l’arcade (ou les curieux), bon visionnage. Wink

Un après-midi chez Gameblog

By neocalimero, 19 mai 2012 19:16

ban-3615-my-life

Cela fait presque deux ans que je tente désespérément de me rendre à l’une des Sessions Premium organisées par le staff du site Gameblog. Et samedi dernier, il faut croire que les dieux du Jeu Vidéo étaient avec moi, mon emploi du temps professionnel me permettant enfin de poser un RTT bien mérité. L’objectif était simple, prendre le train à 7H30 à Royan destination Paris Montparnasse (arrivée à 12H00) avec juste 1 heure pour me rendre aux bureaux de Gameblog à Montreuil.

Photo de famille pour cette Session Premium #14 (+ Podcast n°224)

Pour cette journée vidéoludique, j’avais prévu de quoi m’occuper pour supporter les 9 heures de train qui m’attendaient (PlayStation Vita & Nintendo 3DS). Je n’avais également pas oublié d’emmener de quoi faire dédicacer la fine équipe de Gameblog (sur un joli montage de photos issues de l’instagram de Julien Chièze), et surtout de ne pas venir les mains vides, m’improvisant ambassadeur des produits locaux de ma région (pineau des Charentes, cannelés et autres biscuits de chez moi au sel de l’Ile de Ré).

Bureaux de Gameblog: côté gauche et côté droit (pause clope sur le balcon)

Une fois arrivé à Paris, pas le temps de déjeuner, juste le temps de faire la queue pour acheter 2 tickets de métro puis supporter 45 minutes de trajet (ligne 6 & 9), croisant la résurrection de Michael Jackson et moult chanteurs/musiciens demandant une petite pièce (et égayant mon périple de provincial). Sorti du métro j’ai galéré pour trouver l’adresse exacte à pieds, induit en erreur par l’app “Plans” sur mon iPhone, mais uniquement par ma faute. Bref j’arrive à 13H30 tout transpirant devant le bâtiment abritant les locaux de Gameblog avec 30 minutes de retard (et après avoir téléphoné à Julo pour trouver l’endroit exact).

La mythique salle du podcast

Chaleureusement accueilli par Julo qui me présente rapidement les locaux (situés dans le même bâtiment qu’Ubisoft et Anuman Interactive) avant de m’emmener dans la salle d’enregistrement des podcasts où tout le monde m’attendait sagement, je réalise soulagé que l’indispensable Poufy manquait aussi à l’appel (excusé par un montage qui lui avait pris toute la nuit précédente). Finalement, attendant le retour de Poufy et après les présentations de toute l’équipe et des autres invités, on retourne dans les bureaux pour discuter, se désaltérer, grignoter… et jouer.

Photo de gauche: apéro/goûter convivial - Photo de droite: Mister P en plein travail

Là j’en profite pour offrir les spécialités de chez moi, et je me vois offrir (comme pour mes confrères invités) un T-shirt à l’effigie de Gameblog que je choisis parmi un large choix de modèles. On papote, on rit comme des potes de toujours mais intérieurement, malgré mes 36 ans bien tassés je suis sur des montagnes russes basculant toutes les 30 secondes de l’état de groupie contenu, à celui de mec cool complètement blasé et pas impressionné. Il faut imaginer le petit provincial passionné de jeux vidéo se retrouvant face aux auteurs des articles de Joypad qu’il lisait adolescent.

L'indispensable Poufy, cameraman et monteur de l'extrême

Et puis Poufy arrive finalement et nous nous rendons à nouveau dans la pièce dédiée aux podcasts. Là je réalise avec une petite déception que Trazom nous a quitté sans que je m’en rende compte, je n’aurais pas pu prendre le temps de discuter un peu avec lui, mais ce n’est que partie remise. Julien Chièze nous met à l’aise et chauffe la salle car l’enregistrement est sur le point de commencer: Podcast n°224 – La saga Blizzard Entertainment.

L'envers du décors de la salle d'enregistrement du podcast

Le podcast est vivant, Julien Chièze n’hésite pas à nous faire participer, et c’est aussi la 1ère fois pour un nouveau membre du staff Gameblog prénommé Ash. 1h30 de podcast plus tard, il nous reste encore du temps pour discuter (de tout, de rien, de nos attentes vidéoludiques) avec toute l’équipe, boire, grignoter, jouer, le tout entrecoupé par des pauses clope sur le balcon. Vers 18h00 il est malheureusement l’heure de partir (surtout pour moi car j’ai une longue distance à faire en métro et un train à prendre à 19h20).

Séance multijoueurs sur Trials Evolution

En fait j’ai juste eu le temps de prendre le métro, d’enchaîner mes 2 lignes puis de courir comme un dératé puisqu’en sortant de la rame il ne me restait que 10 minutes avant le départ du train. Mais ne souhaitant pas cautionner la politique tarifaire et qualitative des sandwiches SNCF j’ai pris le risque de foncer au Quick présent sur le quai pour m’acheter le 1er menu déjà prêt à emporter (je remercie encore les clients du fastfood d’une extrême gentillesse qui m’ont laissé passer devant eux dans la queue pour prendre ma collation). Bref, 1 minute après être monté dans un wagon les portes se sont refermées, me laissant tardivement (dans ma sueur) me demander si j’étais dans le bon train (qui m’a finalement été confirmé par le contrôleur après un petit compostage improvisé). Wink

Avant et après les dédicaces

Je retiendrai de cette journée de belles rencontres, des lecteurs de Gameblog d’abord comme ToFFhugenel, mais surtout de l’équipe de Gameblog présente cet après-midi ne feignant jamais leur disponibilité, toujours accessible et prêt à partager leur passion du Jeu Vidéo. Il manquait à l’appel ce jour-là Caféine, TigerSuplex, Fumble, Kendy, Faskil, Plume et Kamuirobotics. Mais Julien C, Julo, Trazom, Mimic, Poufy, Rahan, MisterP et Ash nous ont consacré du temps et partagé un agréable moment, sans aucune réelle obligation. J’imagine déjà certaines personnes réagir à ce que je viens de dire, remettant en cause l’existence du service Premium

…et j’aimerais que ces mêmes personnes réfléchissent 2 secondes à l’époque où il n’y avait pas de site d’information sur les jeux vidéo, juste une presse papier que l’on achetait ponctuellement ou à laquelle on s’abonnait. Aujourd’hui les modes de consommation ont changé, s’abonner à Gameblog c’est comme s’abonner à un magazine, ce n’est pas plus cher et en plus ça peut apporter quelques avantages (concours, rencontres, manifestations). Et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas comprendre cela prônent simplement le tout gratuit (autant que le téléchargement illégal), clairement incompatible avec mes propres valeurs et le travail effectué par toute l’équipe de Gameblog qui mérite un salaire (décent si possible). Donc, faites-vous votre propre avis les amis. Wink

Il y a un temps pour jouer, mais là il faut partir

Y’a bon HuCard!

By neocalimero, 30 avril 2012 23:24

ban-retrogaming

Histoire de bien commencer le mois de mai, le proverbe disant “En mai fais ce qu’il te plait”, tout comme mon ami Rétroblogueur il semblait judicieux de compléter ma collection de jeux PC Engine HuCard avec la commande d’une sélection très éclectique de 17 nouveaux titres:

Les jaquettes de ma sélection de titres HuCard

Voila, plus qu’à être patient mais l’arrivage de ces jeux d’une autre époque ne saurait tarder et peut-être même coïncider avec l’arrivée de mon PCE2JAMMA… ou peut-être mon Viewpoint Neo Geo MVS (en fullkit US) que je viens enfin de dénicher sur le web à bon prix. Wink

Yahoo! Japan Auction: trucs & astuces

By neocalimero, 23 avril 2012 14:47

ban-gaming

Aujourd’hui je crois que de manière internationale, aucun internaute ignore l’existence d’ebay, site d’enchères (et désormais petites annonces) par excellence. On y trouve tout ou presque, mais surtout à tous les prix, de la bonne affaire au prix prohibitif proposé par des spéculateurs de tout poil qui en font leur commerce. Mais là n’est pas le sujet, les fans de jeux vidéo japonais savent qu’il y a mieux qu’ebay, un El Dorado des enchères méconnu du grand public pour qui souhaite dénicher facilement un article vidéoludique made in Japan rarement vu sur ebay (voire inconnu ou vendu 10 fois plus cher que sur un site nippon): Yahoo! Japan Auction.

Le Saint Graal pour le fan de rétrogaming japonais

Mais au-delà de la barrière de la langue et de l’écriture japonaise il faut savoir que pour enchérir sur Yahoo! Japan Auction il est primordial d’être détenteur d’une carte bancaire japonaise indispensable pour la création d’un compte Yahoo! Japan ID. Ajoutez à cela la souscription payante d’un compte “Premium” si vous souhaitez enchérir sur des articles dont le montant est supérieur à 5000,00 yens, le fait qu’il vous faille un intermédiaire au Japon pour réceptionner votre article (et vous le ré-expédier) car les vendeurs japonais n’expédient majoritairement pas leurs colis hors du Japon et que si vous ne correspondez à aucune des conditions pré-citées vous devrez avoir recours à un “deputy service” qui est une tierce personne (extérieure à Yahoo! Japan Auction) enchérissant pour vous et prenant tous les frais à sa charge. Mais le “deputy service” a un coût puisque cette personne prend une commission, de plus vous paierez tous les frais annexes et autres frais de port, ce qui au final augmente considérablement le prix final de l’enchère originale.

Exemples d'articles vidéoludiques japonais trouvables sur Yahoo! Japan Auction (parmi d'autres raretés)

Bref, dans le meilleur des cas parlez japonais et ayez un ami sympa domicilié au Japon pour qu’il enchérisse pour vous sans vous faire payer de commission et qu’il vous expédie votre colis en occident. Mais même si optez pour la solution du “deputy service”, il vous faut repérer l’article tant désiré au milieu des pages de Yahoo! Japan Auction mais surtout, repérer les catégories (toutes en kanjis & kanas) des produits convoités. C’est là que je vais tenter de vous aider en vous proposant des liens directs vers certaines catégories. Mais d’abord, même si vous ne lisez pas le japonais voici de quoi mieux déchiffrer les informations principales d’une annonce type:

Quelques informations capitales pour interpréter une annonce sur Yahoo! Japan Auction

Maintenant, parce que vous n’avez pas forcément un clavier japonais pour écrire des mots-clefs dans les champs de recherche de Yahoo! Japan Auction, ou que vous ne savez tout simplement pas lire/écrire le japonais, je vais vous proposer des liens directs vers différentes catégories ou articles précis (que je complèterai progressivement):

J’espère que ces liens sauront vous être utiles, personnellement il y a quelques années j’aurais bien aimé trouver sur internet ce genre de raccourcis pour chercher la perle rare ou tout autre article vidéoludique courant et peu cher pour un japonais (mais rare et à prix prohibitif en occident). N’hésitez pas à me faire des suggestions si vous avez une catégorie particulière à ajouter ou simplement à me conseiller, toute idée est bonne à prendre. Wink

Pour ceux qui seraient intéressés par des services intermédiaires payants pour enchérir à leur place sur Yahoo! Japan Auction, voici quelques adresses de “deputy service”:

Et puis pour conclure voici les différents types d’expédition et délais de livraison du Japon:

  • EMS: le plus cher et le plus rapide, c’est l’équivalent asiatique de Chronopost (d’ailleurs c’est Chronopost qui prend le relais à son arrivée en France)
  • AIRmail: moins cher que EMS et 5 à 15 jours de délais (ajouter 410 yens pour l’option suivi/recommandé)
  • SAL: moins cher que AIR et 10jours à 1 mois de délais (ajouter 410 yens pour l’option suivi/recommandé)
  • SEA: le moins cher et très peu cher mais 1 à 3 mois de délais

La page d'accueil de la catégorie Jeu Vidéo (Video Game/Video Gamu) de Yahoo! Japan Auction

C’est le facteur qui va être content!

By neocalimero, 21 avril 2012 15:53

ban-3615-my-life

Cette semaine a été rîche en commandes vidéoludiques avec du rétro comme du next gen, voyez plutôt: grâce aux bons plans du site Hamster Joueur (inscrivez-vous sur son Twitter @hamsterjoueur) j’ai pu trouver King of Fighters XIII (Xbox 360) + l’OST 4 CDs à 27,78€ frais de port inclus. Une vraie bonne affaire sachant qu’à sa sortie, comme chez Micromania aujourd’hui encore il était à 39,99€ sans l’OST. Bref, je ne regrette rien.

Ma fidélité aux éditions Pix’n Love et à leur boutique en ligne m’a permis de cumuler des points “avantage” (via leur Klub Kdôs) et de m’offrir gratuitement pour 840 points la version Wii de l’excellent Okami (que je possède pourtant sur PlayStation 2). Je me suis également enfin trouvé (mais pas pour une bouchée de pain cette fois) un Conker’s Bad Dur Day en version PAL sur Nintendo 64, j’ai craqué car il était complet et en parfait état. A ce jeu mythique vont s’ajouter les full kits américains des jeux Fatal Fury 3 et Real Bout Fatal Fury pour système MVS (la version arcade de la Neo Geo) que j’ai paradoxalement trouvé à des super prix sur ebay.

Et pour finir, amis joueurs et/ou mélomanes, je me suis commandé l’album “Sword & Sworcery LP – The Ballad of the Space Babies” composé par Jim Guthrie pour le jeu éponyme “Superbrothers Sword & Sworcery ep“. L’originalité de cet album (outre le fait de proposer les excellentes musiques du jeu), est qu’il est proposé en vinyl et cassette audio, supports bien vintage. Le pack intègre aussi l’album en version dématérialisée avec choix du format audio avant le téléchargement. Wink

La boîte aux lettres risque d’être un peu encombrée la semaine prochaine, en tout cas ces titres sont aussi éclectiques que leur âge est espacé (du milieu des années 90 à aujourd’hui) mais restent chacun dans leur genre d’excellents jeux. ROTFL

Quand la BD aime les jeux vidéo

By neocalimero, 6 avril 2012 18:15

ban-lectures

Après la vision du dernier numéro de l’émission “Le Débat” diffusée sur Game One et présenté notre Marcus national, je suis passé sur amazon.fr pour y dépenser quelques euros. Il faut dire que le thème de l’émission du 4 avril 2012 se focalisait sur la bande dessinée (jeu vidéo & humour, BD parodiant le jeu vidéo, place du jeu vidéo dans la culture geek, etc. ), et plus fort que le Télé Achat j’ai finalement craqué pour 2 bande-dessinées… mais qu’en fait je souhaitais m’acheter depuis un certain moment.

Il y a tout d’abord “Pedro & Co” (scénarisé par Fry et dessiné par Jul) arborant une magnifique couverture rendant hommage à la 16 bits de Sega (et du coup racole efficacement auprès des joueurs trentenaires). Et puis “Le Jeu Vidéo” (par Bastien Vivès) dont j’avais découvert le génial auteur au milieu des années 2000 sur les forums de Catsuka en pleurant de rire devant ses strips de Poungi La Racaille. Bref de la bonne lecture que j’ai hâte de recevoir pour vous rédiger un petit billet, en attendant voici 50mn d’émission consacrée à la BD et au Jeu Vidéo. Wink


Déballage d’un stick arcade Q4RAF Qanba

By neocalimero, 5 avril 2012 15:31

ban-gaming

Aujourd’hui un énooooorme colis m’a été livré par mon facteur, tellement gros que je me suis demandé si j’étais bien le bon destinataire. Ça je le dois à Mr.AZ (l’expéditeur du stick arcade Q4RAF Qanba que je lui avais commandé) qui avait protégé, rembourré, renforcé l’intérieur du colis et même doublement filmé la boîte d’origine du stick. Il va sans dire que je le remercie pour son sérieux et son professionnalisme, le paquet ayant pu résister à une attaque nucléaire. J’étais donc impatient de partager en images ce nouvel accessoire et de vous donner mes impressions jusqu’à ce que j’ouvre le colis et découvre l’écrin dans lequel était conservé le stick. Tellement agréablement surpris devant tant de finition et d’emballage luxueux à l’image des qualités vantées de l’accessoire, il était impératif que je vous expose en détails chaque étape de l’ouverture de la boîte (et même si le stick est bien plus important que son écrin). In Love

Mais que cache le très joli couvercle de cette boîte?

La boîte qui renferme le stick fait environ 47cm x 30cm pour une hauteur de 16cm, autant dire qu’elle est imposante puisqu’elle pèse dans les 4kg. Ses finitions sont superbes puisque les idéogrammes du couvercle sont imprimés d’une couleur rouge chromée qui tranche avec la blancheur de la boîte. Quand le couvercle est retiré, il faut ouvrir 2 volets dont l’intérieur de chacun laisse apparaître une illustration de combattant dans le style d’une estampe chinoise (à l’image du style graphique de la cinématique d’intro en cgi de Street Fighter IV). Une photo de la team eLivePro est même posée sur la dernière protection en mousse qui recouvre le stick et différents accessoires rangés dans des sachets en plastique (manuel d’utilisation, oreillette/micro, cache-boutons, lingette).

Ouverture de la boîte du stick

Ça y est, la bête est sortie de sa cage, presque aussi imposante que la boîte et presque aussi lourde (environ 3kg). Le fabricant Qanba prend ses clients au sérieux, les soins apportés à l’emballage de l’accessoire ne faisaient que préparer le joueur à la découverte des excellentes finitions et qualités du stick: lourd, stable, solide et dans un plastique translucide bleu du plus bel effet. L’illustration qui orne le stick (celle du joueur RF) n’est pas en reste et forcément en harmonie avec la couleur des boutons, de la boule et du corps de l’accessoire. Du bel ouvrage. Grin

Magnifique objet sorti de son écrin

En faisant le tour du stick on constate et apprécie la présence d’une poignée de transport (pour les gamers fighters itinérants), une trappe discrète située sur le côté gauche renfermant un câble USB d’environ 3 mètres, une prise casque sur le devant (forcément compatible avec l’oreillette filaire fournie dans la boîte), ainsi qu’un bouton START situé sur la tranche droite (dont l’emplacement est bien pensé puisque sur les anciens modèles il était situé à droite des 8 boutons). A noter que le dessous du stick est entièrement recouvert d’une surface feutrée surmontée de 4 solides pieds en caoutchouc anti-dérapant.

Petit tour d'horizon du stick vu de différents côtés

En plus des indispensables et traditionnels contrôles, le stick propose en haut à droite une interface très complète de commandes: un switch 2 positions permettant de basculer entre compatibilité Xbox 360 et PlayStation 3/PC (mais également Mac) plus 4 boutons distincts (Home, Turbo, Mode, Select).

Interface de configuration et paramétrages du stick

Comme je l’ai déjà évoqué plus haut, le stick est accompagné de plusieurs accessoires comme une micro/oreillette filaire (principalement destinée aux joueurs Xbox 360), une petite lingette pour nettoyer la surface de l’accessoire, de 2 cache-trous (pour peu que vous souhaitiez retirer 2 boutons) et d’un manuel d’utilisation. Bref, on en a pour son argent.

Accessoires fournis avec le stick

Pour conclure je vous rappelle que ce stick arcade est une édition limitée produite à 300 exemplaires (je possède l’exemplaire 116/300), son numéro de série étant identifié via un sticker officiel sur l’accessoire et également sur la boîte. Il est entièrement équipé de boutons et manette de marque Sanwa et est compatible avec les consoles Xbox 360/PlayStation 3, PC et même non officiellement Mac (via un petit tuto d’installation de pilotes que je vous prépare).

Photo de la team eLivePro, lignes assymétriques de la boîte et numéro de série du stick

Voila pour ce petit tour d’horizon du “QanBa Q4 RAF 3in1 Joystick (eLivePro|RF) Limited edition“, et pour ce qui est du côté fonctionnel c’est juste du pur bonheur. J’ai eu l’occasion de le tester sur plusieurs shmups et autres VS fighting games et les premiers superlatifs qui me viennent à la bouche sont confort et ergonomie. J’étais pourtant amplement satisfait de mon stick Hori Tekken 6, mais il va désormais rester en vitrine (la faute à sa dédicace de Harada Katsuhiro) car posé sur mes genoux comme sur une table je préfère la stabilité et l’ergonomie du QanBa.

Comparatif entre mes sticks QanBa Q4RAF et Hori Tekken 6

Je ne connaissais que Hori et MadCatz comme fabricants reconnus pour leur sticks arcade, mais force est de constater que les différents conseils et avis positifs que l’on m’a fait sur la qualité des produits faits par le fabricant chinois QanBa ont été confirmés après l’avoir testé personnellement sur plusieurs jeux via ce superbe stick arcade. Je vous conseille donc ses différentes itérations si vous êtes férus de VS Fighting ou autres Shmups et que vous cherchez à investir dans du bon matériel. Maintenant, impossible d’incriminer un éventuel dysfonctionnement du stick à chaque défaite, il va falloir que je trouve de nouvelles excuses. Wink

Informations au dos de la boîte du stick

100 yen: The Japanese Arcade Experience

By neocalimero, 4 avril 2012 19:12

ban-arcade

100 Yen: The Japanese Arcade Experience is a 75 min. historical documentary focusing on the evolution of arcades and arcade culture in Japan“. C’est par cette phrase qu’est présenté un projet de documentaire intégralement dédié à l’histoire et à la culture Arcade au pays du soleil levant. Je pense que majorité de l’actuelle génération de joueurs trentenaires ne peut être insensible à l’univers des salles d’arcade, car c’est une vraie madeleine de Proust, remémorant les débuts comme l’âge d’or de ces machines qui proposaient des jeux époustouflants tant graphiquement (comparativement à nos loisirs vidéoludiques domestiques d’époque) qu’en terme d’ergonomie via un stick, un volant ou encore un guidon de moto. Du coup, le jeune réalisateur canadien Brad Crawford s’est lancé dans l’entreprise de nous raconter l’histoire de l’Arcade au Japon, l’histoire d’une parfaite cohabitation entre vieilles et nouvelles bornes d’arcade dans un univers vidéoludique qui fait aujourd’hui encore partie intégrante de la culture et des loisirs des japonais.

"100 yen: The Japanese Arcade Experience", un projet de documentaire réellement prometteur

Le documentaire “100 yen” est censé aborder la création et l’évolution de l’arcade et des Game Centers jusqu’à aujourd’hui en s’intéressant plus particulièrement à 3 genres majeurs (Shooting games, Fighting games & Rhythm games). Pour cela Brad Crawford s’est rendu principalement au Japon ainsi qu’aux Etats Unis et au Canada pour rencontrer joueurs, professionnels mais aussi figures emblématiques du monde de l’Arcade tels que Daigo Umehara, Justin Wong, Brian Ashcraft, Tez Okano, Hiro Kawaguchi, Fumihiro Ishiwata, Tomoyuki Mori ou autres personnalités de chez Taito et Sega. Pour l’anecdote Brad Crawford avait réussi à lever environ 15000$ pour financer son voyage au Japon et filmer de nombreuses heures de vidéos et interviews tantôt intimistes dans de petits Game Centers, tantôt dans de gros tournois américains comme asiatiques. Mais aujourd’hui pour monter confortablement son documentaire et assurer professionnellement post-production et communication/marketing il lui faut trouver 20000$ (à l’instant nous en sommes à 19000$) d’où le partenariat avec indieGoGo.com qui propose à tout internaute de participer au financement du projet.

Quelques captures d'écran issus du teaser visible un peu plus bas dans cet article

Le financement final est donc quasiment assuré et “100 yen” devrait logiquement être finalisé et disponible pour le 3ème trimestre 2012. Pour une participation de 15$ vous avez une copie digitale 1080p du doc avec votre nom dans les crédits, pour 35$ vous avez un DVD en plus, donc plus vous contribuez financièrement et plus vous bénéficiez de bonus (plus de détails sur cette page). J’ai tellement été enthousiaste à la vision du premier teaser que j’ai tout de suite opté pour la 2ème offre de financement, je trépigne d’impatience de voir le produit finalisé.

Quelques liens utiles:

Et pour conclure, voici le teaser qui m’a donné envie d’aider à la concrétisation de cet alléchant projet. Pour l’anecdote les “100 yen” dans le titre du documentaire font tant allusion à l’emblématique pièce de 100 yens souvent requise sur les bornes japonaises pour obtenir des crédits mais également à la pénurie de pièces du même montant qui a eu lieu au début des années 80 au Japon suite à la sortie du jeu Space Invaders et l’engouement frénétique des joueurs pour celui-ci. Wink


Commande d’un stick arcade Q4RAF Qanba

By neocalimero, 30 mars 2012 23:35

ban-gaming

A l’image de mon pote Bababaloo, je viens de me commander un nouveau stick arcade (Q4RAF conçu par Qanba) destiné à mes consoles de salon (Xbox & PlayStation 3) pour profiter de manière optimale des titres de VS fighting (Capcom, Namco et autres SNK-Playmore) ainsi qu’aux shmups Cave sortis sur Xbox 360. Ce stick filaire est également compatible PC mais surtout Mac (je n’ai plus de PC depuis très longtemps) et va me permettre d’utiliser sur mon iMac les émulateurs Mame (Arcade) et Magic Engine (PC Engine) dans de meilleures conditions. Vous l’avez compris, sa polyvalence en terme de compatibilité est un argument de poids car je n’ose plus utiliser mon stick Hori sans fil Xbox 360 Tekken 6 depuis que je l’ai fait dédicacer par Mr Harada Katsuhiro.

QanBa Q4 RAF 3in1 Joystick (eLivePro|RF ) Limited edition

Sans vouloir paraphraser Mr.AZ, ce superbe stick arcade fait partie d’une série de 3 modèles officiels (déclinés en 3 coloris différents) de la team “eLivePro Super Street Fighter IV Arcade Edition” et représentée par les 3 joueurs japonais : RF, Kindevu et D44BAS. J’ai donc opté pour le modèle bleu, associé au joueur RF, les versions jaune canari ou rose flashy n’étant pas à mon goût. Ces 3 modèles font partie d’une série limitée, chacun produit en 300 exemplaire numérotés, soit 900 sticks arcade au total.

QanBa Q4 RAF 3in1 Joystick (eLivePro|RF ) Limited edition

Bref ce stick respire la qualité à lire les nombreux avis sur la toile (dont celui de Linanounette) sur les différentes versions officielles et/ou moddées de Qanba Q4RAF: poids, ergonomie, robustesse autant que maniabilité, etc. Je suis donc plus qu’impatient de recevoir mon exemplaire pour vous en faire un petit compte rendu. Dernière chose, pour ceux qui ne sauraient pas ce qu’est “eLive“, c’est à la base un service web vidéo dédié à l’eSport, mais qui est rapidement devenu un portail communautaire pour tous les amoureux d’arcade, de jeux vidéo voire plus via des tests, live casts, retransmissions d’évènements, etc. Mais je pense qu’on vous l’expliquera mieux que moi si vous vous rendez sur ce lien.

Jouer à la ludothèque PC Engine sur sa borne d’arcade

By neocalimero, 28 mars 2012 15:41

ban-arcade

Il faut savoir que l’idée même de brancher une console (de jeu vidéo) de salon sur une borne d’arcade ne m’attirait pas particulièrement. Vous allez me dire, quel intérêt de jouer sur une borne à un portage Mega Drive d’un jeu Arcade alors qu’on peut jouer au jeu original sur PCB (qui plus est supérieur graphiquement)? enfin jusqu’à ce que je réalise qu’il était possible de jouer à la ludothèque PC Engine (HuCard et non CD) sur mes bornes, la console de NEC & Hudson faisant partie de mes consoles préférées. Du coup, cette idée trottait dans ma tête depuis quelques temps jusqu’à ce que je tombe sur le très complet tutorial/didacticiel de Smiletkidi conçu pour le site arcade-system.com, expliquant étape par étape comment réaliser l’accessoire indispensable: un PCE2JAMMA (comprenez PC Engine vers le standard JAMMA arcade).

Pouvoir jouer à la ludothèque PC Engine sur borne d'arcade (Final Soldier par exemple)

Sauf que par manque de temps, d’outils et certainement de compétences, je ne me voyais pas me lancer dans une entreprise d’électrotechnicien pour réaliser l’appareil et Smiletkidi a gentiment accepté de me le faire après lui avoir envoyé une PC engine et sa manette. Pas mal de titres PC Engine n’étant pas des portages de jeux arcade sont idéalement jouables sur un panel arcade, mais plus que tout je suis tellement amoureux de la console de NEC (qui de surcroît accueille dans sa ludothèque d’excellents portages de jeux arcade). Bref l’idée est vraiment intéressante: pouvoir jouer sur un écran cathodique 29” très confortable et éviter par gain de place de brancher débrancher une console sur une télévision cathodique supplémentaire.

Exemple de produit finalisé: PC Engine/Core Grafx connectée à un peigne JAMMA

De plus je compte bien avant le 21 décembre 2012, qui comme vous le savez est le jour de la fin du monde, clôturer mon fullset PC Engine HuCard comme en attestent les derniers arrivages des deux derniers mois. De prochaines acquisitions HuCards par lots sont déjà planifiées de manière régulière et budgettées par anticipation pour arriver à mon objectif. Je saurai vous en informer progressivement sur le blog qui je l’avoue était un peu délaissé ces derniers temps.

Mes deux derniers arrivages de jeux PC Engine HuCard

A noter que le PCE2JAMMA n’est conçu que pour un seul joueur, cela peut sembler être un point négatif mais pas pour moi, intéressé par des jeux majoritairement solo. A moi les PC Kid/Genjin et autres shmups anthologiques de la PC Engine… mais sur borne d’arcade! ROTFL Heart (soit dit en passant, vous avez dû remarquer la nouvelle bannière du blog aux couleurs de la PC Engine, sinon raffraîchissez votre page avec CTRL+F5)

Panorama Theme by Themocracy